MÈRE POÉTIC’
Mère poétic’ c’est la rubrique qui déniche pour vous un plaisir du texte fulgurant : littérature, parole, poésie… sont traversées par des fragments d’écriture qui campent une mère singulière, accrocheuse. Mère poétic’ fait un zoom sur ses miroitements, ses usages, ses figures, tantôt sombres, troubles, troublantes, ou drôles …

Une mère alerte

… Un seul cri et je saute hors du lit, trébuche, bovine et florale Dans ma chemise de nuit victorienne. Tu ouvres une bouche aussi nette qu’une gueule de chat. La vitre Pâlit et ravale ses étoiles. Alors tu essaies Ta poignée de notes ; Les voyelles lumineuses s’élèvent comme des ballons. Chant du matin […]

Le mot perdu

Éperdue, lointaine, elle essayait, l’œil fixé sur rien, étincelant, de faire venir à elle dans le silence le mot qu’elle avait sur le bout de la langue. Nous étions nous-mêmes sur le bord de ses lèvres … Nous l’aidions de notre silence – de toute la force de notre silence … Et son visage s’épanouissait. […]

Elle nous enchante !

Si l’on ne voit pas pleurer les poissons Qui sont dans l’eau profonde C’est que jamais quand ils sont polissons Leur maman ne les gronde   Quand ils s’oublient à faire pipi au lit Ou bien sur leurs chaussettes Ou à cracher comme des pas polis Elle reste muette La maman des poissons elle est […]

Mère ne vois-tu pas ?

Et la Mère, fermant le livre du devoir, S’en allait satisfaite et très fière, sans voir, Dans les yeux bleus et sous le front plein d’éminences, L’âme de son enfant livrée aux répugnances. ……. Les poètes de sept ans – Arthur Rimbaud